top of page

Repères de consommations alimentaires

Découvrez comment sont élaborés les repères nutritionnels pour la population française


Différents types d'aliments

Un repère alimentaire correspond au niveau de consommation d'un aliment ou d'un groupe d'aliments ou à une autre caractéristique de consommation, qui est favorable à la santé.


Et la nutrition moderne intègre l’étude des habitudes alimentaires par population.


Les éventuelles recommandations et repères nutritionnels sont donc émis dans un objectif de santé pour le plus grand nombre au regard des habitudes populationnelles à savoir la France métropolitaine.



Quel organisme se charge de l'actualisation des repères de consommation alimentaire ?

En France, c'est l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) qui est en charge d’émettre régulièrement ses avis relatifs aux repères de consommations alimentaires émis dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS).



Que contiennent les repères de consommation alimentaire ?


Ainsi sur le plan nutritionnel, les repères de consommation regroupent des données de :

  • Composition nutritionnelle (tables CIQUAL),

  • Taille de portion,

  • Biodisponibilité des nutriments (assimilation, distribution, excrétion),

  • Mais également d’habitudes alimentaires (Études INCA*) (1).


Enjeux de sécurité sanitaire de l'alimentation dans l'élaboration des repères nutritionnels


Plus récemment, une place a été donnée aux enjeux de sécurité sanitaire de l’alimentation à travers l’intégration dans le « calcul » de ces repères, des niveaux de contamination en polluants (Études EAT**) (2, 3, 4).


*Les ÉTUDES INCA : Étude individuelle nationale des consommations alimentaires

Elles sont réalisées tous les 7 ans sous l’égide des ministères de la Santé et de l’Agriculture.


Elles constituent un des outils indispensables à l’évaluation du risque fournissant à un moment donné une photographie des habitudes et modes de consommations alimentaires de la population française métropolitaine.


**Les ÉTUDES EAT : Études de l’Alimentation Totale

Elles sont réalisées à l'échelle nationale, et reposent sur une méthode standardisée et recommandée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


Elles ont pour objectif premier de surveiller l’exposition des populations à des substances chimiques présentes dans les aliments : résidus de produits phytosanitaires, contaminants de l'environnement, composés néoformés, toxines naturelles, additifs, substances migrant des matériaux au contact des denrées alimentaires (MCDA), éléments traces ou minéraux.



Prévention des risques dans l'élaboration des repères nutritionnels


Pour la première fois, la révision de ces repères a intégré à la fois :

  • La prévention du risque nutritionnel en assurant une couverture des besoins en nutriments au regard des habitudes alimentaires de notre population française ;

  • La prévention du risque sanitaire en limitant l’exposition aux contaminants présents dans l’alimentation et l’eau (contaminants environnementaux, substances à usage réglementé, composés néoformés et composés intrinsèques). À regretter que les Études de l'Alimentation Totale (EAT) ne soient pas étendues aux départements, régions et collectivités d’outre-mer aux habitudes alimentaires et aliments contributeurs bien distincts des populations métropolitaines.

  • La prévention du risque microbiologique notamment pour la population spécifique des femmes enceintes et allaitantes suite au rapport de l'ANSES de 2019 établissant des recommandations spécifiques reprises en 2022 par le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique).

Ainsi dans une approche novatrice, le dernier rapport de l'ANSES de 2017 (5), s'est appuyé sur un outil d’optimisation intégratif destiné à identifier une combinaison de consommation de 32 groupes d’aliments :

  • Répondant aux besoins nutritionnels de la population adulte,

  • Prévenant le risque de maladies chroniques

  • Et limitant l’exposition aux contaminants, en intégrant 41 références nutritionnelles et une centaine de contaminants parmi ceux présents dans l’alimentation.


À qui sont destinés les repères de consommation alimentaire ?


Les repères de consommation actuels (de 2017) ont donc été établis pour la population adulte générale (entendue hors populations ou habitudes alimentaires spécifiques) française et métropolitaine.


En corollaire de ce rapport, l'ANSES a publié en 2019 les actualisations des repères de consommations alimentaires pour :


En revanche, en ce qui concerne les habitudes alimentaires spécifiques (ou restrictives), aucune actualisation des repères alimentaires n'est à ce jour disponible en France.



Marie-I. LODATO

Formatrice en Santé environnementale, Nutraceutiques et Plantes médicinales

Co-Responsable pédagogique Oreka Formation

Co-Conceptrice de la Nutrition Fonctionnelle Adaptative



5- ANSES. Actualisation des repères du PNNS : révision des repères de consommations alimentaires. Avis de l’Anses. Rapport d’expertise collective. Décembre 2016. 280p.

6- ANSES. Avis de l’ANSES relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 0 à 3 ans. Saisine 2017-SA-0145. 12 Juin 2019. 55p.

7- ANSES. Avis de l’ANSES relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 4 à 17 ans. Saisine 2017-SA-0142. 23 Décembre 2019. 41p.

8- ANSES. Avis de l’ANSES relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les femmes enceintes et allaitantes. Saisine 2017-SA-0141. 23 Décembre 2019. 53p.

9- ANSES. Avis de l’ANSES relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les femmes dès la ménopause et les hommes de plus de 65 ans. Saisine 2017-SA-0143. 23 Décembre 2019. 47p.



255 vues0 commentaire
bottom of page